Santé et neutralité

Après la lecture d’un article depuis chez mes parents, il m’a pris de rechercher les occurrences d’une locution fréquemment utilisée, souvent mal-t’à-propos, dans Wikipédia : « par excellence ». Et force est de constater que cette expression, pour apparemment innocente qu’elle soit, se retrouve avant tout dans les articles de trois domaines en particulier. Le sport, tout d’abord, puisque deux titres sportifs (celui de joueur par excellence de la Série de championnat, et celui de joueur par excellence de la Série mondiale, deux titres attribués à des joueurs de baseball pour leurs exploits). La théologie, aussi, avec ses "lieux de cultes par excellence", ou ses "[divinités qui font quelque chose ou représentent quelque chose] par excellence". Mais aussi et surtout la santé, et en particulier la consommation de fruits et légumes.
Continue reading Santé et neutralité

Long Time No See

Il y a quelque temps que je n’ai pas posté. À ma décharge, mon travail me prenait de plus en plus d’heures et d’énergie, et ma motivation à poster s’en ressentait, forcément…

Mais j’ai fini par démissionner, ce qui me laisse du coup beaucoup plus de temps pour revenir aux fondamentaux :

  • Revoir ma famille. Parce que bon, c’est quand-même important d’aller voir sa famille, et pas que lorsqu’ils ont des gros problèmes techniques à régler urgemment.
  • Revoir mes amis. Parce qu’après quelques mois presque sans nouvelles de moi, ni moi sans nouvelles d’eux, le peu que j’ai va finir par se lasser.
  • Profiter un peu de mon temps :
    • J’avais repris la musculation d’entretien il y a quelques mois, puis arrêté parce que je n’avais plus le temps d’en faire le matin, à moins de puer comme un troll au boulot (il me faut pas mal de temps pour reprendre un rythme normal de transpiration, et plusieurs douches n’y changent rien).
    • La cuisine. Les plats simples mais bons me changeront agréablement des pâtes et du riz auquel je suis plus ou moins malgré moi contraint depuis bientôt 6 mois. D’un point de vue culinaire, déjà, la variété me manque. Et d’un point de vue calorique, je commence enfin à profiter de mon mixeur, une petite merveille, pas trop bruyante, et qui fait véritablement des merveilles avec tous mes beaux accessoires – mais pas tous les accessoires existant non plus, je ne suis pas Crésus -, la plupart inclus dans le pack anniversaire de Kenwood que je me suis payé en début d’année (cette affreuse publicité est purement gratuite – Keep up the good work, people of Kenwood! ). Tenez, pas plus tard qu’hier soir, un très rafraîchissant gazpacho concombre-poivrons. Ne vous inquiétez pas, je posterai les recettes les plus réussies !
    • J’ai aussi envie de me (re)mettre à la photo. Mais impossible de retrouver mon vieux compact, qui m’aura tout de même rendu de fiers services et que j’espère retrouver un jour ou l’autre. Avec un peu de chance, ma famille acceptera de m’offrir un bon appareil photo, ce coup-ci un reflex. Si en prime je ressors mon trépied du sac où il traine depuis des années, ça sera vraiment le pied.
    • Et les balades. Ça va avec la musculation d’entretien dont je parlais plus haut, mais ça va aussi avec la photographie, autant joindre l’utile à l’agréable ; une idée a d’ailleurs aussi germé de ce côté, mais rien de bien solide pour le moment, je préfère ne pas en parler tant que je n’ai pas quelque chose de plus sérieux à présenter
  • Du développement. Beaucoup de développement. Mais je vais expliquer ça en détail un peu plus bas
  • Et, bien entendu, la reprise d’un rythme de publication sinon régulier, du moins « moins espacé » ; j’ai quelques idées de billets en tête qui devraient bien vous plaire

Les raisons de ma démission sont multiples. Certains d’entre vous, ceux qui me suivent sur Twitter par exemple, en ont entendu parler. Pour faire simple, j’ai estimé mon salaire insuffisant pour tout ce que j’ai eu à supporter, aussi bien la charge de travail que les conditions de travail et de paye. D’autres seront peut-être d’un autre avis, mais c’est une opinion qui ne tient qu’à moi seul.

Il me reste donc pas mal de temps, avec tout de même certains projets en suspens ou en instance :

  • un petit site web pour un commerçant de ma rue, peut-être sous Drupal. Ça ne payera sans doute pas beaucoup, mais ça me permettra peut-être de m’occuper des sites web d’autres commerçants de ma rue 🙂
  • plusieurs outils que j’avais commencés pour Wikipedia, d’autres wikis de la Wikimedia Foundation, et pour le logiciel qui les propulse, MediaWiki :
    • un outil d’aide à la conception et à la modification de schémas de lignes de transport qui n’attend plus que son internationalisation (il existe pour l’instant en versions localisées distinctes, et je reconnais moi-même que ce n’est pas propre)
    • la reconnaissance par les développeurs de MediaWiki de l’extension NukeBack dont j’avais déjà fait la promotion ici ; et peut-être même la reconnaissance ultime, son installation approuvée par une communauté d’utilisateurs ! Je sais, je vous en demande beaucoup…
    • la reprise du travail sur mon bot vérifiant la présence de la signature d’un utilisateur dans ses messages sur les pages en requérant ; et qui vérifie au passage que les utilisateurs ont bien l’ancienneté requise pour publier sur certaines pages communautaires
    • la mise en ligne, réfection, mise à jour, et publicité de plusieurs gadgets que j’avais créés mais pas vraiment publiés, et qui peuvent servir à plusieurs catégories d’utilisateurs
    • le développement planifié d’un logiciel libre permettant d’exporter sous format libre et lisible sur tablette tactile les pages d’un wiki. En premier lieu destiné à exporter les livres depuis Wikisource, il se peut que je travaille aussi à l’export d’articles et de portails de Wikipedia, voire même d’autres wikis ; je vous en reparlerai sûrement12
  • je dois aussi me mettre au C, depuis quelque temps déjà1, ce qui m’aidera je l’espère à trouver un autre travail, un peu mieux payé et avec un peu moins d’inconvénients.
  • sans parler, bien évidemment, de la reprise de mes contributions à Wikipedia et d’autres wikis ! Wikisource et Commons commencent à m’intéresser d’assez près. Wikisource pour le contenu qu’il peut m’apporter, et Commons pour le contenu que je pourrai je l’espère y apporter.

Bref, le mois d’avril promet d’être plus qu’intéressant. Il refait beau, même s’il recommence aussi à refaire chaud. Ce n’est pas complètement déplaisant, même si je préfère rester à l’ombre. Mon anniversaire le 23, peu après celui de ma grand-mère le 18 (elle atteint ses 97 ans selon l’État-civil, même si un doute subsiste à ce sujet – encore une histoire de famille au sujet de laquelle je ne suis pas sûr de disserter ; au passage, elle récupère lentement de sa fracture du bassin, même si elle évite les balades trop longues en extérieur parce qu’elle a peur de se blesser de nouveau) devrait aussi en relever un peu la sauce.

J’espère le fêter avec les quelques Wikipédiens (Cabale IdF inside) qui participeront à l’opération WTR ce jour-là, sous réserve tout de même :

  • que mes parents acceptent de ne pas me voir le jour-même ; j’avais décidé que ce serait le cas « pour les 10 années à venir au moins » il n’y a même pas 5 ans, suite à une engueulade familiale (qui doit-on inviter ? Ma mère ne voulait absolument pas inviter ma grand-mère paternelle, mon père lui y tenait impérativement, donc pour couper court au débat j’avais décrété que mon anniversaire serait un « no-family day ») ; notez tout de même que chaque année est marquée par les mêmes récriminations à ce sujet, mais au moins pas de jaloux ni de fâchés, une véritable pax familiana
  • mais qu’ils acceptent de me faire, en groupe (ça ne vaut pas rien non plus), le cadeau dont je parlais plus haut, le reflex numérique
  • et que je me réveille à temps le matin ! *sifflote*

  1. ne serait-ce que parce que je souhaite programmer le logiciel d’export en C [] []
  2. mais aussi parce que je compte bien vous en faire profiter, bande de petits veinards ! []

De la « République irréprochable »

Lettre ouverte
à Mmes Michèle Alliot‐Marie et Valérie Rosso‐Debord
et MM. Jean‐Marc Ayrault et Patrick Ollier

Mesdames, Messieurs, Madame et Monsieur les Ministres, Madame et Monsieur les Députés,

Une fois n’est pas coutume, je sors ici de la retenue qui me caractérise pour ce qui touche à la politique. Appréciant l’anonymité du vote à bulletin secret, je renâcle à l’idée même d’exprimer ouvertement mon point de vue quant à la chose publique, bien que me définir comme un républicain démocrate1, un brin utopiste mais sachant conserver les pieds sur Terre, ne me dérange pas — comprenez bien que je n’apprécie pas d’ouvertement me définir comme associé à un groupe politique plutôt qu’un autre2. Je précise à tout hasard que j’ai été encarté, il y a quelques années, à un parti politique français. Ce n’est plus le cas, même si la maire de la commune où je suis inscrit, militante engagée du même, continue à me convier à certains des événements qui sont organisés par ses services — j’en profite pour signaler à Mme B. que si je ne viens pas, ce n’est pas par manque d’envie, mais par manque de temps, au cas où elle me lirait, ce que j’espère, au cas où elle se reconnaîtrait, ce qui est moins sûr, et au cas où elle me reconnaîtrait, ce dont je doute, attendu que j’anonymise dans la mesure du possible tout ce qui touche à ma vie privée sur ce blog.

Continue reading De la « République irréprochable »


  1. sans le moindre rapport avec les Éléphants ou les Ânes d’outre-Atlantique, si ce n’est le nom []
  2. Je sais que cette démarche a longtemps été associée à des personnes d’extrême-droite qui « avaient honte de l’avouer » : ce n’est pas mon cas, et j’aime à croire que les mœurs ont suffisamment évolué, pour que, dans un pays où l’extrême-droite a dépassé 18% lors d’une élection présidentielle (soit 16,86% pour le candidat Jean-Marie Le Pen auxquels s’ajoutent 2,34% pour le candidat Bruno Mégret, en 2002, souvenez-vous), ses militants n’aient plus « honte » de l’avouer. []

Les tableaux dans MediaWiki, sans trop se compliquer la vie

Oh, ça rime ! 😀

Après un gadget JS la semaine dernière, voici je crois venu le temps de la simplification de la vie en matière de syntaxe wiki, tout en conservant l’immense majorité des fonctions dont on pourrait avoir besoin.
Continue reading Les tableaux dans MediaWiki, sans trop se compliquer la vie

De produndis familibus, ou pourquoi je n’assisterai pas aux célébrations du dixième anniversaire de Wikipedia

À écouter en trame de fond, la vidéo suivante1 :

http://www.youtube.com/watch?v=3iis5wgRJdA

La famille, ça va, ça vient. Et des fois, ça va plus loin qu’on le croit, je sais pas d’où ça vient…

Commençons par le commencement, un petit arbre généalogique du côté maternel de ma famille, tel que l’ont connu ma mère, ses frère et sœur, cousins et cousines, jusqu’en 1993 :
Continue reading De produndis familibus, ou pourquoi je n’assisterai pas aux célébrations du dixième anniversaire de Wikipedia


  1. c’est pas qu’elle est de circonstance, c’est juste qu’elle va bien avec le titre qui lui est de circonstance []

Ajout et retrait massifs de pages datées à la liste de suivi de MediaWiki

Vu que c’est le début de l’année, c’est la bonne période pour ajouter plein de nouvelles pages à sa LdS.
Iluvalar l’a remarqué, Dereckson l’a remarqué, Darkoneko l’a remarqué, il faut un outil qui le fait à notre place si on veut s’en sortir.

Je vous avoue, c’est pas trop mon truc, la LdS pour moi c’est avant tout un truc qui se remplit quand on oublie de décocher une case avant de cliquer sur Publier. Mais le fait est que le défi de faire un truc chiadé en Javascript m’a tenté. Pour le code source complet, sans interférence de WordPress (qui m’a pas mal fait suer quand il s’est agi de poster ce grmbl de billet), c’est par ici !

Continue reading Ajout et retrait massifs de pages datées à la liste de suivi de MediaWiki

Wikileaksia / Wikipedeaks, memento à l’usage des politiques

SPOILER ALERT !
Si vous pensez lire ce post,
mais souhaitez tester vos connaissances,
il vous est vivement recommandé
de cliquer ICI !

Amusez-vous bien ! 😉


L’on parle beaucoup récemment de la gaffe de Monsieur Sarkozy lors du  Conseil des ministres du 30 novembre 2010, au cours duquel il a malencontreusement confondu les deux sites web que sont Wikipedia et Wikileaks. N’étant pas moi-même « wikileaksien » (je ne sais au juste si cela existe), mais étant wikipédien et sachant me servir d’Internet (qui reste, quoi qu’on en dise, un bon moyen pour s’informer, à condition toutefois de savoir où et comment chercher, ce qui n’est pas si simple qu’on le croit), et n’aimant pas que les membres de la classe politique – censée représenter mon pays, donc moi-même, auprès du monde, donc auprès de ma famille aussi, y compris celle vivant à l’étranger – se ridiculisent devant les caméras comme certains députés ont pu le faire, je me permets de leur préparer un joli memento sous forme de tableau qui leur facilitera je l’espère la compréhension de la différence entre les deux.

Continue reading Wikileaksia / Wikipedeaks, memento à l’usage des politiques

C’est la fin du monde…

…pour quelques minutes !

Wikipédia, le Wiktionnaire, et de manière générale l’immense majorité des sites gérés par la Wikimedia Foundation, sont « down », inaccessibles.

Continue reading C’est la fin du monde…

Ma grand-mère est tombée...

… Plus de peur que de mal, mais beaucoup de mal tout de même.

Samedi, en pleine IRL à l’autre bout de Paris, mon oncle me demande de passer chez elle (j’ai les clés depuis plusieurs années maintenant). J’ai dû lui répondre qu’il y serait avant moi (lui aussi a les clés, depuis bien plus longtemps que moi même). Elle l’a appelé après être tombée en glissant sur son balcon.

Sa dernière chute, elle l’avait faite dans un escalier en allant chez son ophtalmo (elle pensait s’adosser au mur en sortant de l’ascenseur, sauf que dans le noir elle n’avait pas vu qu’il n’y avait pas de mur mais un escalier qui descendait). Bilan, un étage plus bas : petite plaie sur le sommet du crâne, écorchure sur le coude, et c’est tout (!). Costaude, hein ?

Continue reading Ma grand-mère est tombée…

Nouvelle extension : NukeBack

Certains admins de la Wikipédia francophone se sont sans doute déjà attelés à la lourde et incommensurablement chiante tâche de supprimer toutes les pages de cochoncetés créées par un vandale, avant l’apparition de l’extension Nuke. Beaucoup, y compris parmi les non-admins, se sont explosé le doigt à force d’annuler les cochoncetés ajoutées par un vandale sur les pages existantes, et continuent à se l’exploser : il y a bien un script rollbackEdits.php, écrit par demon, mais il n’est de toute évidence pas accessible à nous autres, simples mortels, et ne l’est pas plus aux sysops s’ils ne sont pas aussi sysadmins (ou plutôt qu’ils n’ont pas accès à un shell). C’est la merde.

Continue reading Nouvelle extension : NukeBack